Supervision hardware des Engineered Systems Oracle avec le protocole IPMI

Dans le cadre d’expériences acquises sur le terrain, je vais vous part d’un outil utile à la supervision des Engineered Systems Oracle.
Il s’agit du protocole IPMI qui est implémenté sur les modules ILOM des composants hardware Oracle utilisés pour construire les Exas machines.

Intelligent Platform Management Interface (IPMI) est une interface ouverte standard, conçue pour la gestion des systèmes de serveurs via le réseau.
Il vous permet de surveiller et de contrôler votre plate-forme serveur, ainsi que de récupérer des informations la concernant.
Il prend en charge les rapports d’inventaire, la surveillance du système, la journalisation des événements système, la réception de commandes ou la réception d’alertes suite à des événements.

 

ILOM est aussi une interface de management, mais elle est propre aux composants Oracle comme DRAC pour Dell, ILO pour HP, …
Chacune de ces interfaces de management possède une interface graphique détaillée, développée par le constructeur, et propose en plus le support du protocole IPMI.
L’avantage d’IPMI est sa caractéristique d’interface standard utilisable quel que soit le fournisseur de matériel hardware.
IPMI est avant tout un protocole, mais des interfaces graphiques ont été développées, comme le rpm freeipmi.x86_64 disponible sous Linux.

Il est ainsi possible de développer des composants logiciels, scripts shell, scripts nrpe pour Nagios. Il existe des plugins Nagios dédiés.

Comme snmp, il peut fonctionner par interrogation ou par réception d’événements :

  • Pour l’interrogation, IPMI est plus facile à utiliser dans des scripts.
  • Pour la réception d’événements, snmp possède plus d’implémentation de serveurs. Un serveur IPMI existe sur Linux pour recevoir des traps ; il s’agit du rpm ipmievd.

IPMI permet d’envoyer des commandes au serveur très facilement : reboot, arrêt, démarrage, …
IPMI est plus orienté serveur. Snmp possède par contre une dimension plus universelle par la diversité des composants qui l’intègrent.

Oracle VM utilise aussi le protocole IPMI pour pouvoir arrêter et redémarrer les serveurs physiques depuis l’interface graphique.

Nous allons parcourir quelques exemples de commandes par interrogation qui vous permettrons de réaliser des outils de supervision hardware des Engineered Systems.
Loin d’être exhaustives, les commandes suivantes donnent un aperçu des possibilités.

Il est possible de mettre le password dans un fichier avec l’option -f.

 

1) Paramétrage du protocole IPMI

Pour commencer, il faut que le protocole IPMI soit activé sur votre device. Pour cela, se connecter à l’ILOM du composant et entrer :

 

 

2) Supervision des capteurs et des composants internes au système

Tout d’abord, récupération des capteurs supervisés, car IPMI fonctionne avec des éléments qui sont des capteurs. Pour obtenir la liste des sensors, entrer la commande suivante depuis un client Linux :

 

Je prends un sensor de type ventilateur, et je recherche les informations concernant son fonctionnement :

 

On peut interroger les sensors par catégorie. Pour cela, on récupère la liste des catégories :

 

et on lance une commande IPMI sur une catégorie de sensors en particulier :

 

Plus globalement, il est possible d’obtenir une vision complète du composant :

 

 

3) Envoi de commandes à l’ILOM du composant

IPMI permet d’envoyer des commandes d’administration du composant à moindre frais.

Demande de démarrage :

 

Demande d’arrêt :

 

 

4) Lister le log de l’ILOM du composant

 

 

5) Lister les informations logicielles et matérielles du composant

 

 

6) Déclenchement d’un événement sur un sensor à des fins de test

Voici, pour finir, un exemple de commande permettant de simuler une panne sur un ventialteur pour valider votre script de supervision :

 

 

Jean-pierre Carret

About Jean-pierre Carret

Jean-pierre Carret has written 25 post in this blog.

Architecte technique, Easyteam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :