Gestion des ressources avec Oracle Resource Manager

LinkedIn 0
Twitter
Facebook 0
Google+ 0

La performance des bases de données Oracle est dépendante de la gestion optimale des ressources du serveur de données. Un serveur de données avec 8 core de CPU et ayant en moyenne entre 17 et 24 processus dans sa file d’attente d’exécution sera en perpétuelle surcharge.

Oracle Resource Manager a été introduit depuis la version Oracle 8i et disponible en Oracle EE peut permettre de stabiliser la consommation CPU sur le serveur de données. L’exemple ci-dessous permet l’utilisation d’Oracle Resource Manager pour la répartition de la charge CPU entre les processus de type BATCH et OLTP. Sa configuration se fera en fonction du compte de connexion à la base.

Suivre les étapes ci-dessous pour configurer Oracle Resource Manager :

1/ Privilège Oracle pour administrer Resource Manager

Si l’administration de Resource Manager doit se faire par un utilisateur autre que sys, il faut attribuer le privilège ADMINISTER_RESOURCE_MANAGER à l’utilisateur.

2/ Création de Pending Area

Le Pending Area est une zone de travail temporaire pour le Resource Manager.

A tout moment on peut abandonner les modifications par la commande suivante :

3/ Création de Consumer Groups (Groupe de consommateurs)

Avant de créer son propre groupe de consommateurs, il faut vérifier que les groupes de consommateurs prédéfinis par défaut ne peuvent pas être utilisés.
2 groupes seront créés BATCH et OLTP.

4/ Attribution des utilisateurs aux différents groupes de consommateurs

Ici, les catégories d’utilisateurs sont affectées aux groupes : BATCH_USER => BATCH et OLTP_USER => OLTP.

5/ Création du Resource Plan

6/ Création de la Plan Directive

La Resource Plan Directive permet de définir le pourcentage d’utilisation de la CPU par groupe de consommateur.

Dans l’exemple ci-dessus, on attribut : 50% CPU => processus Batch, 20% CPU => Oltp, 20% CPU => autres utilisateurs. Le groupe de consommateur prédéfini OTHER_GROUPS doit obligatoirement être inclus dans la Plan Directive.

7/ Validation du plan

8/ Attribution des droits de changement de groupe

Ces droits permettent aux utilisateurs de changer de groupe.

9/ Activation du plan

Pour finir on active le plan.

10/ Vérification

Permet de valider que chaque utilisateur appartient bien à un groupe de consommateurs lors de sa connexion à la base.

 

 

LinkedIn 0
Twitter
Facebook 0
Google+ 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *