EXADATA / OVM : extension disque

LinkedIn 0
Twitter
Facebook 0
Google+ 0

Comment étendre un disque existant d’un domaine utilisateur OVM sans créer de nouveau disque ?

Nous prendrons dans cet exemple une machine (DomU) avec un disque « pv1_vgexadb.img » de 60GB que l’on désire étendre à 110GB.
Il faut dans un premier temps se logguer sur le Dom0 (dans cet exemple un Exadata), et y créer un fichier qui deviendra notre futur disque à coup de dd :

Nous avons donc créé la coque pleine de vide (venant du /dev/zero) de notre futur disque.
Pour le moment, nous n’avons généré que de l’activité disque sur le stockage à l’aide du dd, mais aucune coupure.
C’est à ce moment là que la rupture de service du DomU arrive.
On se logue sur le DomU « mamachine.mondomaine » et on l’arrête :

Une fois la machine virtuelle, notre DomU, arrêtée, nous pouvons démarrer la phase qui prend du temps : la copie depuis l’ancien disque vers le nouveau.

Une fois la copie des blocs réalisée, on fait une petite sauvegarde de l’ancien disque – on ne sait jamais ! – et on place le nouveau en remplacement :

On redémarre la machine depuis le Dom0 :

Une fois la machine en route, on se connecte dessus et on retaille la partition (ici avec parted, mais la même chose se fait avec fdisk) :

On constate ici que le disque est plus volumineux qu’avant : 110GB.
On supprime maintenant la partition et on la recrée à la bonne dimension :

On indique que la partition 1 que l’on vient de recréer est de type LVM :

On redémarre la machine virtuelle (DomU) afin que la nouvelle partition soit prise en compte :

 
Il ne reste maintenant qu’à faire les manipulation d’extension côté LVM (si LVM il y a sur votre DomU).
On vérifie que le Physical Volume a son ancienne taille, ici 62GB :

On le retaille :

Vérification sur le Physical Volume … puis sur le Volume Group :

49GB de libre dans le VG ! Bonne nouvelle !
On étend le Logical Volume de 20GB parce que j’ai décidé de garder environ 30GB sous le coude pour des augmentations futures, à chaud :

Il ne reste qu’à faire grossir le filesystem en conséquence – si XFS, alors remplacer resize2fs par xfs_growfs) – :

Le moment de vérité, on vérifie :

 
Objectif atteint !
Nous avons étendu un filesystem d’un domaine utilisateur d’une infra OVM en augmentant la taille d’un disque virtuel.
Cette manipulation vous permet de ne pas ajouter sans arrêt des disques à vos machines, mais bien d’étendre l’existant.
Pour en savoir plus sur l’administration Exadata, découvrez notre formation « Exadata Database Machine 12c : Administration Workshop« , ainsi que l’ensemble de nos formations Oracle.

LinkedIn 0
Twitter
Facebook 0
Google+ 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *