Comment installer les binaires Oracle 12c sur un EXADATA virtualisé

LinkedIn 0
Twitter
Facebook 0
Google+ 0

Comment installer binaires 12c sur EXADATA virtualisé ?

Contrairement à ce que la majorité d’entre vous pensent, ce n’est pas du tout une installation standard similaire à celle de l’EXADATA en « Bare Metal », et c’est pour cette raison là que j’ai décidé d’écrire cet article.
En faisant l’audit des environnements EXADATA, j’ai remarqué que beaucoup d’experts Infrastructure font l’erreur de traiter un environnement EXADATA virtualisé comme un EXADATA en « Bare Metal », et cet article constituera une première entrée pour illustrer les différences entre les deux.
Dans ce qui suit, nous allons voir la bonne manière pour installer les binaires 12c dans un environnement EXADATA virtualisé en respectant les bonnes pratiques Oracle.

 

Sommaire

  • Télécharger la version la plus récente du gold image pour la version 12.2
  • Préparer la gold image disque
  • Créer un domU reflink (c’est la magie de toute cette histoire)
  • Ajouter les devices à vm.cfg
  • Effectuer un clone du home 12c
  • Vérification de post-installation

Je vous rappelle qu’après la livraison d’un EXADATA, deux prestations de service sont faites :

  • Préparation du Hardware et « Handover » à l’ingénieur ACS (Advanced Customer Support)
  • Re-imaging de l’OS puis installation du Grid Infrastructure et Binaire via le « OneCommand »

Autrement dit, ceci s’applique seulement si par exemple vous avez fait la demande de l’EXADATA avec une version spécifique (ex : 11g) puis vous avez décidé d’avoir aussi la version 12c; sinon ce sera déjà fait par ACS.
 

Télécharger la version la plus récente du gold image

 
Avant de vous montrer comment télécharger cette « gold image », il est important de définir d’abord ce qu’est une « gold image ».
Une gold image, de manière générale, est un composant logiciel préconfiguré et pré-packagé avec les bonnes pratiques.
Dans ce cas précis, la gold image que l’on va télécharger est le binaire Oracle 12c qui est optimisé pour un environnement EXADATA virtualisé, autrement dit c’est un home oracle optimisé pour la plateforme OVM sous EXADATA.
Sans tarder, pour récupérer cette gold image, télécharger le patch set 25528830.
La prochaine étape consiste à préparer l’infrastructure EXADATA pour héberger la gold image.
Ceci est accompli en configurant l’ensemble des « compute nodes », ou dom0.
 

Préparer la « gold disk image » sur l’ensemble des dom0 de l’EXADATA

 
Ce que nous allons faire ici doit être fait pour chaque serveur « compute node » ou dom0.

  1. Créer une image de disque et la partitionner comme suit :

  1. Rechercher la loop device disponible :

  1. Lier l’image à la loop device :

  1. Localiser le dernier secteur de la loop device :

  1. Partitionner la loop device jusqu’au dernier secteur obtenu par la commande précédente :

Vous pouvez ignorer l’erreur qui est retourné, c’est tout à fait normal.

  1. Mettre à jour le kernel linux avec la loop device qu’on vient de configurer :

  1. Créer un filesystem :

Selon le système d’exploitation et la version du kernel, tune2fs ou tune4fs sera utilisé, pour détecter lequel utiliser, exécuter le script suivant :

Résultat :
/sbin/tune2fs

  1. Formatage de la loop avec le filesystem ext4 :

  1. Optimiser le filesystem en désactivant le check effectué par e2fsck :

  1. Démonter la loop device :

  1. Synchroniser le filesystem en écrivant les blocks changés en mémoire vers le disque :

  1. Créer un point de montage et monter le disque image :

  1. mMnter l’iso dans le point de montage :

  1. Dézipper la gold image (home oracle) dans ce point de montage :

  1. Démonter et supprimer le point de montage temporaire :

Après avoir préparé la gold image dans le dom0, il est temps de créer un « REFLINK » entre cette image et le reste des machines virtuelles.
Au début, chaque VM partagera les mêmes inodes du gold image (Oracle Home) du dom0, puis chaque modification de l’Oracle home 12c dans chaque VM, déclenchera une copie du inode changé au niveau de la VM (à chaud, COW ou bien Copy On Write).
D’ailleurs, c’est ça la magie du REFLINK, fonctionnalité implémentée grâce au file system OCFS2.
 

Créer un domU reflink

 

  1. Donc, sans tarder, voici la commande pour créer un REFLINK :

Pour information, le chemin /EXAVMIMAGES/GuestImages/NomDeLaVM/dbxx.img n’est pas aléatoire mais correspond à la convention de nommage Oracle : il vaut donc mieux la respecter, pour rester le plus standard possible.
Comme on l’a dit au début, il faut répéter ces étapes pour chaque compute node ou dom0.
 

Ajouter les devices à vm.cfg

 
La prochaine étape consiste alors à se connecter à chaque VM où l’on veut installer les binaires 12c et suivre les étapes suivantes afin d’ajouter ce nouveau disque virtuel qui conient la gold image.

  1. Vérifier le nom du device disponible :

Le prochain device disponible pour cette VM est xvde
Puis retourner au dom0

  1. On va attacher le disque virtuel qu’on a créé précédemment avec le device xvde qui est libre :

(Au niveau du dom0)

Pour rendre persistant ce changement à travers les power cycles (redémarrage des VM), il faut modifier le fichier vm.cfg de chaque VM.
Mais avant, il faut tout d’abord identifier le uuid de la VM.

  1. Pour se faire :

(Au niveau du dom0)

  1. Générer un identifiant unique pour le disque virtuel qu’on va créer :

(Au niveau du dom0)

  1. Puis créer un soft link entre le chemin réel du disque virtuel (norme EXADATA) et le chemin fictif (norme OVM) :

(Au niveau du dom0)

  1. Effectuer un backup du fichier vm.cfg, juste au cas où :

(Au niveau du dom0)

  1. Ajouter le nouveau disque virtuel au niveau du fichier vm.cfg pour rendre persistant le xvde à travers les power cycles :

(Au niveau du dom0)

Rajouter l’entrée suivante :

Veuillez noter qu’il faut laisser les anciennes entrées et rajouter la nouvelle !!
A partir de ce moment, il faut se connecter à chaque VM et exécuter les commandes suivantes :

  1. Créer un point de montage, où l’on va installer le binaire 12c (l’Oracle Home) :

  1. Monter le disque xvde sur le point de montage qu’on vient de créer :

  1. Rendre persistant le montage à travers les redémarrages :

et rajouter le contenu ci-dessous
/dev/xvde /u01/app/oracle/product/12.2.0.1/dbhome_1 ext4 defaults 1 1

  1. Verifier que le montage a été fait :

  1. Changer les droits :

 

Effectuer un clone du home 12c

 

  1. Maintenant, il faut cloner le home oracle pour pouvoir l’utiliser :

  1. Effectuer un relink avec l’option rac :

Une fois terminé, il faut faire un simple check de post-installation
 

Vérification de post-installation

 

Dans le prochain article, on va voir comment augmenter la taille du /u01 dans un environnement EXADATA virtualisé à chaud !!
Là, je vous dit encore une fois, ce n’est pas du tout la même chose que sur un EXADATA en Bare Metal.
N’hésitez pas à me faire part de vos remarques on me laissant des commentaires 😉
 

LinkedIn 0
Twitter
Facebook 0
Google+ 0

1 réflexion sur “Comment installer les binaires Oracle 12c sur un EXADATA virtualisé”

  1. Ping : Comment étendre /u01 sur EXADATA - ArKZoYd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *