Architecture non-colocative non prise en charge après la version 19c

LinkedIn 0
Twitter
Facebook 0
Google+ 0

L’architecture non-CDB a été « dépréciée » dans Oracle Database 12c. Elle pourra être dé-supportée et indisponible dans les versions supérieures à la version 19c.
Oracle recommande l’utilisation de l’architecture colocative à partir de la version 12c. Cet article présente les nouvelles fonctionnalités apportées par les versions 12.1, 12.2 et 18c.

 
 
Pour commencer, ci-dessous les implications des notions « deprecated » et « desupported » :
Les fonctionnalités deprecated (obsolètes) sont des fonctionnalités qui ne sont plus améliorées, mais qui sont toujours prises en charge pendant toute la durée de vie d’une version d’Oracle Database.
Les fonctionnalités desupported sont des fonctionnalités qui ne sont plus prises en charge par les bogues correctifs liés à cette fonctionnalité. Oracle peut choisir de supprimer le code requis pour utiliser la fonctionnalité. Lorsque cela est indiqué, une fonctionnalité obsolète peut être supprimée dans une future version majeure.
 

Nouvelles fonctionnalités avec Oracle Database 12c Release 1 (12.1.0.1)

  • La fonctionnalité FULL TRANSPORTABLE d’Oracle Data Pump est supportée pour les bases de données de type conteneur (CDB). Elle permet de déplacer une base de données non-CDB (11.2.0.3+) vers une base de données pluggable (PDB). Cela permet également de déplacer des PDB (Cross Platform).
  • RMAN intègre la nouvelle syntaxe PLUGGABLE DATABASE pour prendre en compte la granularité PDB.
  • Point-in-Time Recovery niveau PDB : il est maintenant possible de récupérer une PDB à un moment précis dans le passé.
  • Plans de ressources PDB : Oracle Resource Manager peut gérer les ressources au niveau CDB et au niveau PDB. Cette fonctionnalité permet de contrôler l’usage des ressources permettant la consolidation de nombreuses bases de données, notamment d’allouer plus de ressources à certains PDB et moins à d’autres, ou de spécifier que tous les PDB partagent des ressources de manière égale (PDB Shares).

 

Nouvelles fonctionnalités avec Oracle Database 12c Release 1 (12.1.0.2)

  • Flashback Data Archive (FDA) est pris en charge pour les bases de données conteneur (CDB). Pour rappel cette fonctionnalité n’est plus associée par défaut au pack Advanced Compression.
  • Clause CONTAINERS : les données peuvent être agrégées à partir d’une seule table ou vue identique sur de nombreuses PDB à partir du conteneur racine. La clause CONTAINERS accepte un nom de table ou de vue en tant que paramètre d’entrée présente dans tous les PDB de ce conteneur.
  • Clonage des métadonnées d’une PDB : Le dictionnaire de données source est copié, les données utilisateur sont supprimées. Cette fonctionnalité facilite l’approvisionnement rapide des environnements de développement.
  • Clonage PDB distante : Cette version prend entièrement en charge les clones via un lien de base de données. Une base non-CDB peut ainsi être intégrée comme une PDB dans une architecture colocative.
  • Gestion du démarrage automatique des PDB : initialement le démarrage automatique devait être géré par des triggers. A partir de cette version, Oracle permet d’enregistrer l’état par défaut d’une PDB (avec les clauses SAVE STATE et DISCARD STATE) : MOUNTED, READ-WRITE, READ-ONLY.
  • Clonage d’un sous-ensemble de PDB : La clause USER_TABLESPACES permet de spécifier les tablespaces à cloner dans la nouvelle PDB. Cela permet notamment de migrer une base non-CDB consolidée par schéma vers plusieurs PDB.
  • La clause STANDBYS de l’instruction CREATE PLUGGABLE DATABASE permet de spécifier si une PDB est intégrée à un Dataguard. Cette fonctionnalité augmente la densité de consolidation en prenant en charge différents niveau de service (SLA) dans le même conteneur. Cette clause prend deux valeurs possibles : ALL (inclut la nouvelle PDB dans toutes les CDB de secours), NONE (exclut la nouvelle PDB de toutes les CDB de secours).

 

Nouvelles fonctionnalités avec Oracle Database 12c Release 2 (12.2.0.1)

  • Les bases de données pluggables d’application (vs Regular PDB) : permet de définir un conteneur d’application racine, comme un mini conteneur CDB racine, ainsi que des PDB dépendantes. Ce conteneur peut héberger une ou plusieurs applications, chacune composée de configuration partagée, de métadonnées et d’objets utilisés par les PDB associées.
  • Paramètre d’initialisation ou clause ENABLED_PDBS_ON_STANDBY : il est possible de spécifier un sous-ensemble de PDB à répliquer sur une base de secours physique dans une CDB.
  • La commande MIGRATE PLUGGABLE DATABASE du Data Guard Broker permet de déplacer une PDB d’un conteneur à un autre ou bascule (SWITCHOVER) une PDB de secours vers un autre conteneur.
  • Importation multiplateforme d’une PDB dans une CDB.
  • Il est possible d’avoir un jeu de caractères différent pour chaque PDB (le jeu de caractère du conteneur racine doit être AL32UTF8).
  • Conseil CONTENEURS : étend la fonctionnalité de la clause CONTAINERS avec un hint.
  • Refresh PDB : il est possible de créer un clone en lecture seule d’une PDB qui peut être rafraichi manuellement (à la demande) ou automatiquement.
  • Fichiers archive PDB : permet de créer une archive contenant le fichier XML et les fichiers de données et de faciliter la gestion du débranchement et du branchement des PDB.
  • Clonage d’une PDB : cette fonctionnalité permet de créer une copie sans positionner la base de données source en lecture-seule.
  • Relocalisation d’une PDB sans arrêt de service : cette fonctionnalité s’appuie sur la fonctionnalité précédente – la PDB source est toujours ouverte et entièrement fonctionnelle pendant l’opération de clonage proprement dite. L’interruption de l’application est réduite à une très petite fenêtre alors que la PDB source est mise au repos et que la PDB de destination est mise en ligne après l’application incrémentielle des données de journalisation. La PDB source est ensuite supprimée.
  • Gestion des ressources de mémoire pour l’architecture colocative : Oracle Database Resource Manager peut désormais gérer l’utilisation de la mémoire entre PDB.
    Les profils de performance permettent de regrouper les directives de ressources par profil de PDB.
  • Restriction des opérations avec le profil de verrouillage des PDBs : mécanisme de sécurité permettant de limiter les opérations disponibles aux utilisateurs locaux connectés à une PDB spécifiée (instructions, fonctionnalités, options).
  • Proxy PDB : fournit un accès entièrement fonctionnel à un autre PDB dans une CDB distante.
  • Flashback Pluggable Database : il est maintenant possible de définir des points de restauration spécifiques par PDB.

 

Nouvelles fonctionnalités avec Oracle Database 18c

  • L’Assistant de configuration de base de données (DBCA) permet maintenant de réaliser un clonage de PDB.
  • Il est possible de changer le rôle entre une PDB et une Refresh PDB.
  • CDB Fleet Management : Une flotte de CDB est une collection de CDB enregistrées avec une CDB principale et gérée comme une seule CDB logique.
  • PDB Snapshot Carousel : permet de maintenir jusqu’à 8 copie d’une PDB pour du clonage ou du Point-In-Time Recovery.

 
 

LinkedIn 0
Twitter
Facebook 0
Google+ 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *