12cR2 du Cloud vers Virtual Box

Vous le savez sans doute tous maintenant, la version 12cR2 d’Oracle est pour le moment uniquement disponible dans le Cloud au travers d’Oracle Database Cloud service; il est cependant facile d’obtenir un accès gratuit pour 30 jours et d’avoir à disposition cette distribution pour satisfaire une curiosité légitime et réaliser quelques tests.

On s’aperçoit cependant qu’un mois c’est très court, surtout si vos autres tâches vous accaparent et vous laissent peu de temps pour le reste.
Aussi, voici comment récupérer la distribution et la cloner sur un de vos serveurs.

Ce que j’ai utilisé est une VM VirtualBox basée sur Oracle Linux 6.6 et déjà configurée avec une version 12.1.0.2 (ce qui évite de se poser toutes les questions sur les pré-requis, qui a priori restent les mêmes). Bien entendu, l’usage de cette distribution ne sera que pour des tests d’évaluation et ne sera en aucun cas lié à l’utilisation en production d’une application.

 

Première étape : créer votre service base de données dans le Cloud Oracle

Faire une demande d’essai des services Oracle Cloud, si vous avez des doutes sur la démarche, reportez vous à notre précédent article sur le Paas Database.
Après validation et retour de vos identifiants de domaine, créer une instance « Oracle Database Cloud Service », choisir la version « Oracle Database 12c version 2 – Oracle Database Version 12.2.0.1 installé sur Oracle Linux 6.6 » et l’édition désirée, par exemple « Enterprise Edition – Performances extrèmes » qui contient toutes les options.
Entrer toutes les informations nécessaires dans le formulaire pour créer votre base de données en n’oubliant pas de générer vos clés SSH d’accès sécurisé.

Exemple:
formdbservice
Quelques minutes après la soumission du formulaire, vous avez le message de création de l’instance et les informations sur celle-ci, particulièrement l’adresse IP publique de connexion :
dbeleorcl

Deuxième étape : récupération du binaire 12.2.0.1

Création d’une arborescence de clonage depuis les binaires d’origine.
Connexion via l’adresse IP publique et votre clé privé via putty ou autre (pour moi MobaXterm).
La connexion se fait au travers du compte oracle (pas de mot de passe, votre clé sert d’authentification).

a) Création de l’arborescence de clonage

b) Génération du package tar compressé pour le transfert

c) Transfert du package résultant sur votre serveur

Commande « scp » pour réaliser le transfert, avec MobaXterm l’outil est intégré et on navigue graphiquement dans les arborescences cibles ou destinations.
Le taux de transfert dans mon cas a été d’un peu plus de 30Mo/mn soit moins de 2h30 pour récupérer le package des 3,7 Go.

 

Troisième étape : création ORACLE HOME 12cR2

Se baser sur les informations contenues dans la note MOS : « Cloning An Existing Oracle Database 12c Release 1 (12.1.0.x) RDBMS Installation Using OUI (Doc ID 1493677.1) »

a) Décompression et décompactage du binaire dans le répertoire ORACLE_HOME de destination

Pour moi : /u03/app/oracle/product/12.2

b) Clonage pour initialisation du nouvel ORACLE_HOME

Utilisation des binaires de la version 12.1 : pour cela, noter qu’un relink des exécutables est réalisé pendant l’opération :

A noter que l’utilisation de la commande « runInstaller.sh » comme précisé dans la note MOS n’a pas fonctionné (blocage et sortie sans message du code java).

c) Mise en place des droits

Avec une connexion « root » , exécution du fichier demandé :

Avant dernière étape: nettoyage des fichiers de configuration réseaux

Les fichiers « listener.ora » et « sqlnet.ora » provenant du Cloud Oracle sont configurés pour utiliser le cryptage sur le réseau et il y a le nom du serveur dans le fichier « listener.ora ».

Ce n’est pas forcément votre souhait, pour le modifier :

  • Supprimer la ligne « SSL_VERSION=1.0 » du fichier « listener.ora »
  • Modifier le nom HOST de la définition LISTENER dans le même fichier
  • Supprimer le fichier « sqlnet.ora » ou enlever les lignes relatives au cryptage.

Le listener peut ensuite être démarré sans erreur.

 

Dernière étape: créer votre base de données en version 12.2

Configurer $ORACLE_HOME et $PATH correctement, démarrer « dbca ».
Le reste, vous connaissez, et bonne nouvelle, il n’est pas encore obligatoire de créer une base en configuration « multitenant », l’architecture classique reste possible.

basecreatedok
Base créée, vous pouvez vous y connecter et vous voyez que l’entête correspond à la version choisie lors de la création de votre service dans le cloud ORACLE :

Maintenant, plus de limite de temps pour tester et envisager vos migrations. En attendant pour démarrer le projet que la distribution soit disponible sur les canaux habituels… ou en prenant un abonnement puisque les nuages ne sont pas seulement là pour rêver.

Petite mise à jour:
En date de début février Oracle a annoncé les dates de la mise à disposition des versions On-Premise de la 12CR2.
Les voici extraites de la note MOS en référence.

On-Premise Engineered Systems

Exadata 15-Feb-2017
Supercluster 15-Feb-2017
Oracle Database Appliance 1HCY2017

On-Premise Server Releases (includes client)

Linux x86-64 15-Mar-2017
Oracle Solaris SPARC (64-bit) 15-Mar-2017
IBM AIX on POWER Systems Q2CY2017
HP-UX Itanium Q2CY2017

Release Schedule of Current Database Releases (Doc ID 742060.1)

Eric Leygonie

About Eric Leygonie

Eric Leygonie has written 58 post in this blog.

Directeur technique agence régionale chez Easyteam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :